Europe et COVID 19 : Chacun pour soi ou tous ensemble ?

Ces gouvernants et peuples qui les ont élus,
Néerlandais, Autrichiens, Allemand et Finlandais,
qui disent toujours non aux dépenses sociales
et s’enferment et exigent de tous une austérité qui se veut « bien pensante »,
sont-ils des gens raisonnables et bienveillants qui ne veulent pas mettre en péril l’avenir en laissant une « dette à nos enfants ».

Ou sont-ils tout simplement des nombrilistes autocentrés et ultra conservateurs qui ne veulent surtout pas surtout pas être bousculés dans leurs certitudes idéologiques issues d’une vieille culture religieuse de défense et d’entre-soi.
Quant à la « dette laissée à nos enfants », que les ultra libéraux et autres néoconservateurs arrêtent de nous casser les oreilles avec çà, nous sommes nombreux à être nés dans une Europe totalement ravagée et à tout devoir reconstruire et construire (on appelle çà les 30 glorieuses, on se fout de nous! ), c’était bien bien au delà d’avoir à relancer une économie interrompue quelques mois et mettre à l’abri les gens et entreprises en difficulté, en empruntant sur les marchés.
D’ailleurs en réalité « les marchés » c’est qui?
Qui à ces sommes à prêter et à pouvoir gagner encore sur ces prêts pour pouvoir encore prêter plus et à gagner de l’argent encore plus et prêter encore plus…………???

 

https://www.sauvonsleurope.eu/covid-19-chacun-pour-soi-ou-tous-ensemble/

 

Orange j’enrage: confinement et internet …

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 30/03/2020
Confinés et sans internet, le scandale des citoyens discriminés
« Lorsque vous êtes chez vous, connectez tous vos appareils à
votre box, soit avec des câbles réseau soit via le wi-fi. Cela
inclut les smartphones, gros consommateurs de données. »

Voici une des recommandations diffusées par Orange,
gestionnaire du réseau de téléphonie fixe sur tout le territoire français, pour éviter la saturation du réseau mobile.

Pour nombre d’habitants des territoires ruraux cette recommandation
est une véritable provocation,

eux qui sont parfois privés de téléphone fixe et donc d’internet durant des semaines, des mois et pour certains des années.Nous rappelons qu’Orange a la charge d’un service qui se doit d’être universel et permanent et surtout se doit de respecter les
principes d’égalité, de continuité, d’adaptabilité auquel il est soumis par le code des postes et communications électroniques de l’ARCEP.

Aujourd’hui l’épidémie de coronavirus nous impose le confinement à la maison,
ce qui se traduit
pour les adultes à travailler via le télétravail,
pour les enfants à suivre leurs cours mis en ligne sur internet,
pour les entreprises à poursuivre leur activité en gérant à distance
leurs salariés, leurs fournisseurs et leurs clients.

Mais comment faire quand
la connexion à internet est défectueuse ou inexistante ?

La fracture numérique n’est pas seulement une question de pratiques
et d’usages dont une partie de la population serait dépourvue il
s’agit aussi d’infrastructures (poteaux, câbles, répartiteurs,
boîtiers) détériorées au point de priver des habitants de l’accès au
téléphone et à internet.

Malgré des plaintes déposées par des élus, malgré les mises en
demeure de l’ARCEP, le réseau de téléphonie fixe géré par Orange n’a
cessé de se dégrader, particulièrement dans les zones rurales,
constituant une atteinte grave et discriminatoire à l’égal accès au
service universel.

Aujourd’hui, avec le confinement, nous mesurons à quel point est
vital l’accès au téléphone et à internet pour les familles, pour les
personnes isolées, pour les entreprises.
C’est pourquoi, avant même le confinement, des collectifs d’usagers
se sont constitués exigeant de l’État -actionnaire à 27% de Orange-
et du gestionnaire du réseau, Orange -dont les bénéfices net en 2019
sont de 3 milliards d’euros – la remise en état immédiate du réseau
pour que soit garanti à tous les habitants de ce pays un accès
fiable et permanent au téléphone et à internet.

Orange j’enrage !
Collectif des usagers victimes de pannes internet et téléphone

Orange j’enrage !
Collectif des usagers victimes de pannes internet et téléphone

– Site internet https://orangejenrage.fr/ argumentaire, articles de
presse, émissions radio et télé, témoignages…

– Carte collaborative :

Carte collaborative de l’état des lignes endommagées

– Facebook: Orange j’enrage

– Youtube, émissions de radio, télé et reportages :
https://www.youtube.com/channel/UCrXDFsYT7VcSTjyzDE4hLNQ

– nous contacter : contact@orangejenrage.fr

Pour toutes informations complémentaires :
Alain Baraquie 06 73 47 95 33

Les résultats des élections municipales et communautaires, dans les 29 communes de Val’Eyrieux

Et bien voilà c’est presque terminé
Alors quels résultats ?
tous les résultats,lien ->:tr1élections municipales et communautaires 15 03 20

Que peut-on noter ?:
– Pour 24 communes le premier tour a permis d’élire un candidat sur tous les sièges à pouvoir.C’est donc terminé pour celles-ci.
– Reste à compléter 5 communes: Albon pour 1 siège, Arcens pour 3, Le Chambon pour 1, St André en Vivarais pour 3, St Barthélemy pour 8 sur 11.(aux dernières nouvelles le 21/06)
– Sur les 29 communes 26 ont eu d’une bonne à très bonne participation, de 54.24% des inscrits pour St Jean Roure à 97.47% pour le Chambon
– Par contre les 3 plus grosses communes marquent un net déficit de représentation dû à une participation très faible (surement liée aux listes uniques représentatives d’une minorité):
Le Cheylard, 2952 habitants,
884 votants pour 2446 inscrits soit 36.14%, la liste Jacques Chabal (seule liste) obtient 724 voix  soit 29.59% des inscrits (24.53% de la population)
   St Agrève,2353 habitants, 787 votants pour 1981 inscrits soit 39.73%, la liste Michel Villemagne (seule liste) obtient 678 voix, soit 34.22% des inscrits (28.82% de la population)
   St Martin de Valamas,1115 habitants, 455 votants pour 942 inscrits soit 48.30% , la liste Yves Le Bon (seule liste) obtient 303 voix  soit 32.16% des inscrits (27.17% de la population)

 

Demain on vote bien sûr …

Boutières « Citoyennes », ou pas?
Oui ! bien sûr citoyennes, donc on vote.
Oui ! mais pour qui?

Allez, svp! ce serait sympa de nous lire jusqu’au bout et de partager .. merci !

Dans nos 29 communes de Val’Eyrieux nous voilà avec
436 candidats pour 339 sièges,

donc seulement 97 candidats de plus que de sièges, çà ne fait pas un grand choix d’autant que beaucoup sont des conseillers sortants.
L’expression d’opinions différentes, la construction de réflexions et compromis pour l’élaboration d’un avenir optimiste semblent guère enthousiasmants.

(J’ai là une pensée amicale pour Corine qui, au moins dans la plus grosse commune de Val’eyrieux et même l’ex canton, avait su animer des débats d’idées,et je ne dois pas être le seul à vouloir lui transmettre notre amitié.)

                             Si nous ne pouvons dire pour qui voter,
n’ayant que 3 listes bloquées (communes de + de 1000 ha) et sans opposition, représentant 57 candidats déjà forcément élus dans leurs communes dont 22 à Val’Eyrieux, il est bien difficile de se faire une opinion sur les personnalités des 379 candidats restants, chacun devant être élu sur son nom.

Nous pouvons peut-être donner quelques critères de rejets

(ou peut-être d’adhésion) :

 

  • Le bon père de famille, celui qui prétend gérer SA commune en bon père de famille. D’abord il n’est pas mon père, ensuite ce n’est pas SA commune mais NOTRE communauté et en plus ce n’est pas son argent, mais le nôtre, sans compter que de nos jours même dans le droit familial l’autorité est partagée.
    Donc se méfier ! Il n’a pas à décider en « bon père de famille »
  • Le grand penseur dans son bureau, qui débarque en réunion de bureau ou de conseil en disant j’y ai bien réfléchi nous allons faire ceci ou cela …, qui se prend pour le maître à penser du groupe élu et de notre communauté.
    Alors qu’un maire ou adjoint a surtout pour rôle d’être l’animateur de groupes de réflexions: bureau, commissions, conseils municipaux et communautaire,conseils syndicaux etc.
  • La seule intelligence (aller…,avec aussi 1 ou 2 adjoints parfois), c’est celui qui dit en réunion: on ne peut pas dire çà publiquement, les gens ne comprendront pas, on pourrait dire que … (en d’autres termes les autres, les gens , nous, sommes des « cons »)
  • Celui qui fait parti de ceux qui savent et vous le fait savoir, vous savez, celui qui vous laisse entendre que … qu’il sait de source sûre (parce-qu’il connaît du monde lui!), mais qu’il ne peut pas le dire…
  • Celui qui dit « Je vais t’arranger çà »mais c’est entre nous, et ferme les yeux sur des empiètements au sens figuré ou propre, empiètements de pouvoir légal, de terrains publics, comme ces clôtures au milieu ou en travers des chemins voire la disparition totale de chemins ou terrains, patrimoines de nous tous au profit d’une personne. Qui font du clientélisme, (achats de voix) sous couvert d’être arrangeant, au détriment de tous.
  • Celui qui a toujours oublié de vous dire que SES réalisations sont celles  qui avaient été ciblées, déterminées et principalement financées par L’EUROPE, LA FRANCE, LA REGION, LE DEPARTEMENT, LA COMMUNAUTE DE COMMUNES.
  • Ceux qui accusent les ex chef-lieux de cantons de tout prendre pour eux, alors que:
    – les communes de – de 500 ha totalisent 23 sièges à la com.com. Val’Eyrieux
    – les communes de        500 à 1000 ha      6 sièges à la com.com. Val’Eyrieux
    – les 3 communes de + de 1000 ha :
    St Martin de Valamas                                 4 sièges à la com.com. Val’Eyrieux
    St Agrève                                                   8  sièges à la com.com. Val’Eyrieux
    Le Cheylard                                             10  sièges à la com.com. Val’Eyrieux
    Ce qui fait: 29 sièges pour les petites communes et
    22 pour les 3 ex chef-lieux qui même s’ils s’entendaient. (ce qui n’est pas forcément le cas)
    ne seraient pas majoritaires.

A VOUS DE JOUER DEMAIN DIMANCHE 15 MARS 2020