La France bien élevée

« La France bien élevée est dans la rue » c’est ce que j’ai entendu proclamer par des manifestants contre le mariage pour tous. Ils se sont mobilisés pour s’opposer à « la loi scélérate » que s’apprêtent à voter les élus de la République. Ils manifestent pour éviter l’effondrement de notre modèle civilisationnel.
La France bien élevée : celle qui ne veut pas déranger, qui travaille, paye ses impôts sans moufter. Celle qui a des enfants qui ne dealent pas, qui ne brûlent pas des voitures, qui ne cassent pas la gueule aux profs. Elle manifeste avec ses poussettes et ses enfants (lu dans Boulevard Voltaire)

Et l’autre France, celle qui n’est pas dans la rue maintenant, mais qui y est déjà descendu pour essayer de se faire entendre pour défendre des emplois, les services publics de santé, d’éducation, pour lutter contre l’abandon de certains secteurs géographiques, cette France là, elle n’est pas la France bien élevée. Y-aurait-il un modèle en dehors duquel, point de salut ?
Comme beaucoup de citoyens qui ne sont pas dans la rue, les critères précédemment énoncés pourraient m’être attribués, mais je n’ai rien à faire avec ces gens qui emmènent leurs enfants pour leur montrer ce qu’il faut mettre à l’index : les homosexuels, et qui entraînent dans leur sillage des mouvements  qui fleurent bon l’extrême droite.

Le catholique traditionnaliste, voilà le bon modèle. L’église veut imposer son modèle de couple, elle oublie que les sociétés ont eu mille et une manières d’élever les enfants. Un père et une mère ne date que de la fin du XIX siècle. Quant aux droits des enfants, ce sont toujours les futurs parents qui décident d’avoir un enfant et lui imposent les conditions dans lesquelles ils le feront vivre. Les homosexuels ne vont pas faire croire à leurs enfants qu’ils sont nés de l’union de deux personnes de même sexe.

Les pays qui ont adopté le mariage pour tous depuis de très nombreuses années n’ont pas vu leur société se déliter et vivent sereinement la nouvelle situation. Tous les arguments avancés sur ce point ne sont que calomnie et propagande.

Dans sa lutte contre le mariage ouvert aux homosexuels, l’image que l’église donne aux non croyants de manque de respect des différences et de manque de tolérance ainsi que le doute qu’elle a fait naître chez les catholiques sur la réalité de l’amour du prochain et de l’attention à l’égalité des personnes (homme-femme, homo-hétéro) dans la motivation de leur hiérarchie devraient avoir de sérieuses répercussions sur son autorité morale.

Une réflexion au sujet de « La France bien élevée »

  1. « La France bien élevée est dans la rue » . POINT POSITIF : Cette « France bien élevée », catho et invariablement arriérée ne descend dans la rue que tous les 30 ans. Donc lorsqu’elle aura fini sa grosse bouffée de chaleur de 2013 nous devrions être tranquilles avec elle jusqu’en 2040.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s