Les maires ruraux

« Les maires, des passionnés fatigués » ainsi s’intitule l’article de l’hebdo de l’Ardèche. J’ai le plus grand respect pour tous les élus qui se sont investis et s’investissent pour le bien de la population. En ce qui concerne les maires, la charge est lourde, temps pris,  responsabilité des choix, etc…  J’ai lu avec beaucoup d’attention le témoignage de trois maires sur les 339  que compte l’Ardèche. L’estimation du temps consacré au travail que génère cette fonction est quelque peu variable de 4 heures par jour ( c’est un mi-temps) pour l’un, à 7 jours sur 7 d’astreinte pour un autre. Peu importe, cependant, bien que je sois certain que ces personnes n’ont pas brigué cette fonction dans un but d’enrichissement, je ne peux accepter sans réagir que Monsieur Jacques Geneste parle de bénévolat.

Considérer que percevoir une indemnité brute de 646 euros pour les villages de moins de 500 habitants et de 1178 euros pour les villages entre 500 et 999 habitants correspond à faire du bénévolat est un manque total de respect pour tous les smicards de notre pays. Ces élus dévoués ont certainement un gros problème au niveau du vocabulaire et j’espère que les mots ne traduisent pas exactement leurs pensées. Je l’espère encore plus quand Madame Faure affirme que le maire n’a pas un rôle politique.

La politique est la gestion de la cité Madame. Si le maire n’est pas dans ce cadre, c’est à désespérer. Ne confondons pas partisan et politique?

J’ose espérer que derrière ces maladresses verbales se cache (un peu trop à mon goût!) une véritable conscience politique de citoyen dévoué à la communauté et désintéressé.

Une réflexion au sujet de « Les maires ruraux »

  1. Je partage votre point de vue, car entendre pleuré certains élus cumulard (maire, conseiller général, président de syndicat en tout genre, président ou vice président de communauté de communes) on a du mal a croire au bénévolat! Car si l’on additionne toutes les indemnités on arrive à une coquette somme (plus de 6 fois smic/mois net).Les divers projets et réalisations d’un territoire sont financés par les contribuables et portés dans leurs majeures parties par de petits élus et fonctionnaires territoriaux et cabinets d’études; bref pas un copec ne sort de la poche de notre malheureux élu … De plus certain d’entre eux conservent leur profession au lieu de se dévouer entièrement à leurs mission. Malheureusement on ne trouve pas ce genre d’information dans nos bulletins municipaux, on vois leur photos les réalisations mais combien gagnent ils nos chers élus bénévoles? ils profitent de l’ignorance des gens à ce sujet et de l’image de notre bon petit maire de campagne qui lui gagne peu et se dévoue sans compter: mais eux compter ils savent:. PHILIPPE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s