Indéboulonnable?????

 

Indéboulonnable?????
 Indéboulonnable: un mot employé par Nicolas Lemonnier dans l’hebdo de l’Ardèche du jeudi 3 octobre pour qualifier Monsieur Jacques Chabal maire du Cheylard.
Le boulon composé d’une vis et d’un écrou sert à maintenir en contact étroit, deux ou plusieurs pièces traversées par la vis.
Déboulonner ou déboulonnement: démonter ce qui était boulonné et au sens figuratif, déposséder quelqu’un de sa place. Voilà les définitions du Larousse.
« Déposséder quelqu’un de sa place », voilà une formule intéressante lorsqu’on parle d’un élu…
Les élus peuvent-ils prétendre être propriétaire de la place qu’ils occupent? Je n’y aurais jamais pensé!
« Monsieur Jacques Chabal maire sortant est nettement favori, son opposition peine à se faire entendre », continue le journaliste. Aux dernières élections cantonales qui ont eu lieu en 2011, l’indéboulonnable Jacques Chabal a devancé la candidate de l’opposition de 199 voix sur tout le canton. Autrement dit, il manquait 100 voix à Corine Laffont pour déboulonner l’indéboulonnable….Quant à l’opposition qui peine à se faire entendre, c’est normal c’est logique si l’on considère que c’est toujours Monsieur Barbisan le chef de l’opposition à la mairie du Cheylard. Mais est-ce bien le cas? C’est bien cela qui arrangerait l’indéboulonnable, qui selon monsieur Lemonnier a transformé sa ville en profondeur. Nous irons faire un tour dans les profondeurs pour voir quelles sont ces transformations, rendre à César ce qui est à César et à Jacques Chabal ce qui est à Jacques Chabal!
Nous vous donnons rendez-vous très prochainement pour un petit inventaire.