Indéboulonnable?????

 

Indéboulonnable?????
 Indéboulonnable: un mot employé par Nicolas Lemonnier dans l’hebdo de l’Ardèche du jeudi 3 octobre pour qualifier Monsieur Jacques Chabal maire du Cheylard.
Le boulon composé d’une vis et d’un écrou sert à maintenir en contact étroit, deux ou plusieurs pièces traversées par la vis.
Déboulonner ou déboulonnement: démonter ce qui était boulonné et au sens figuratif, déposséder quelqu’un de sa place. Voilà les définitions du Larousse.
« Déposséder quelqu’un de sa place », voilà une formule intéressante lorsqu’on parle d’un élu…
Les élus peuvent-ils prétendre être propriétaire de la place qu’ils occupent? Je n’y aurais jamais pensé!
« Monsieur Jacques Chabal maire sortant est nettement favori, son opposition peine à se faire entendre », continue le journaliste. Aux dernières élections cantonales qui ont eu lieu en 2011, l’indéboulonnable Jacques Chabal a devancé la candidate de l’opposition de 199 voix sur tout le canton. Autrement dit, il manquait 100 voix à Corine Laffont pour déboulonner l’indéboulonnable….Quant à l’opposition qui peine à se faire entendre, c’est normal c’est logique si l’on considère que c’est toujours Monsieur Barbisan le chef de l’opposition à la mairie du Cheylard. Mais est-ce bien le cas? C’est bien cela qui arrangerait l’indéboulonnable, qui selon monsieur Lemonnier a transformé sa ville en profondeur. Nous irons faire un tour dans les profondeurs pour voir quelles sont ces transformations, rendre à César ce qui est à César et à Jacques Chabal ce qui est à Jacques Chabal!
Nous vous donnons rendez-vous très prochainement pour un petit inventaire.

7 réflexions au sujet de « Indéboulonnable????? »

  1. Pendant ce mandat, une partie de l’opposition assidue à sa tâche, a œuvré hebdomadairement et sans aucune indemnité, gratuitement, au service d’administrés. A l’écoute de toutes les personnes qui l’ont sollicitée, cette opposition assidue a cherché des solutions aux divers problèmes rencontrés par des Cheylarois(e)s avec parfois l’aide d’autres élus ardéchois. Dans un contexte économique local très incertain, elle a fait des propositions réalistes pour réduire les coûts de certains projets, comme par exemple l’aménagement de la retenue d’eau de Chambaud, elle a également fait des propositions pour redynamiser le centre ville, pour le développement économique et la création d’emplois (SCIC), pour le tourisme, pour le château de la Chèze, elle a proposé des solutions de relogement aux personnes expropriées à la place du Serre, et là, sur ce dossier, comme elle a osé communiquer avec les propriétaires expropriés, comme elle a osé poser des questions sur le projet et faire des suggestions, elle est tenue responsable du surcoût de 74 000 euros, mais ces propriétaires n’ont pas attendus de connaître de rencontrer des membres de l’opposition pour se faire épauler d’un avocat…Oui tout comme l’opposition et d’autres administrés, ces propriétaires n’ont pas apprécié les méthodes de mise sous le fait accompli avec une communication quasi inexistante. Oui l’opposition assidue a agi malgré l’opacité dans l’initialisation des projets, en effet très peu de réunions de commissions se sont tenues et pourtant cette étape de débats existe partout ailleurs… Oui l’opposition a fait remarquer que certains projets n’étaient pas en adéquation avec les réalités économiques de notre bassin de vie. Oui l’opposition a posé des questions qui sont très souvent restées hélas « lettres mortes ». Malgré les comptes rendus de Conseil Municipaux tronqués, incomplets (les mots de l’opposition y étant souvent réinterprétés ou gommés), malgré le mépris parfois de certains élus, malgré l’absence de concertation, le refus d’échanges républicains, cette opposition a tenu bon pour Le Cheylard demain, car sous ce mandat, Le Cheylard a vu un taux de chômage augmenter de 29% ; sous ce mandat, Le Cheylard a vu son nombre d’habitants chuter de manière inquiétante, plus forte baisse en Drôme Ardèche, qui paiera les lourds investissements de ces dernières années ? Où est l’attractivité promise? Pour se redresser, Le Cheylard a plus que jamais besoin d’idées nouvelles, de méthodes nouvelles, de méthodes tout simplement républicaines, il a plus que jamais besoin de l’énergie de tous quelles que soient les convictions politiques des uns et des autres!
    Par Corine LAFFONT

  2. Concernant le château La Chèze, l’opposition n’y a jamais mis les pieds, elle n’a jamais fait de don et elle n’a jamais participé de quelque manière que soit. L’opposition n’a jamais soutenu l’ASPB qui œuvre depuis 25 ans à la reconstruction du bâtiment.

    Le seul projet de l’opposition à La Chèze était de privatiser et d’y faire un village vacances Belambra, privant par la même occasion les Cheylarois du parcours de santé et du parc qui entoure le château.

    L’opposition ne s’engage pas à la restauration, la préservation et la mise en valeur du patrimoine bâti, contrairement à d’autre simple citoyen.

  3. Vous ne manquez pas d’humour…
    Tout d’abord heureusement qu’un simple élu dans une petite commune n’est pas payé.
    Concernant les propositions de l’opposition, (constructive?) je n’ai pas le souvenir qu’il y en ait une en Conseil municipal.
    Au sujet de l’opacité des projets, n’est ce pas plutôt car l’opposition ne s’est pas saisi des moyens qu’il lui était offerts, que ces projets restent vous sont inconnus?
    Enfin, je n’ai pas le souvenir que l’opposition ait exercée sa mission de contrôle de l’action de la majorité (je ne parle même pas des illégalités non dénoncées). Et vu comment s’est passé la dernière expropriation, heureusement que vous les avez aidés, sinon c’est eux qui auraient du payer de l’argent à la commune…
    Concernant le développement économique, ce ne sont pas vos amis qui sont aux manettes du département et de la région? Si je ne m’abuse, ce sont ces deux collectivités qui ont le plus de pouvoir en matière économique et de désenclavement….

  4. Bien d’autres indéboulonnables ont été déboulonné par les urnes, ce qui est démocratique. D’autres l’ont été par les armes, c’est plus radical mais pas démocratique du tout.
    De tout façon un jour viendra ou nous serons tous déboulonnés par la grande faucheuse, qui n’a pas d’obstacle à son action irréversible.
    Alors il faut rester humble, tout règne a son apogée, son déclin puis un jour sa fin qui n’est pas la fin du monde mais simplement la fin d’une époque, d’un règne ou ……………
    Mais voila avec le régnant vit une basse cour qui sera déboulonnée avec lui, et perdra les avantages quelle retire de faire partie du sérail.

  5. Tout bon mécanicien vous certifiera que le système vis écrou composant le boulon est une liaison démontable même si parfois il faut y asperger une bonne dose de dégrippant et utiliser un clé à chocs.

    En ce qui concerne l’implication du département et de la région dans notre vallée, il suffit de prendre son véhicule et de se rendre à Valence pour voir les actions qui ont pu être menées.
    De plus il me semble que le Cheylard abrite en son sein une cité scolaire, financée si je ne m’abuse par ces deux collectivités conjointes.
    Concernant l’expropriation de la place du Serre, tous les « grands » bureau d’études consultés n’auraient-il pas pus conseiller à nos élus d’attendre le dénouement de celle-ci avant de commencer tous travaux, chose que toute personne de bon sens aurait fait. Mais la décision de commencer immédiatement les travaux a été prise au grand mépris du surcout que cela pourrait engendrer pour les contribuables Cheylarois.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s