Gauche, Droite, concepts démodés … Altruisme … humanisme … ???

DE JACQUES ATTALI

« Aujourd’hui, ce clivage se complexifie encore : Faut-il ranger parmi les conservateurs ceux qui veulent protéger la nature ? Faut-il ranger parmi les partisans du changement ceux qui veulent encourager et accepter toutes les innovations technologiques et industrielles ? Cela classerait à droite les partis écologistes et à gauche les tenants de l’économie libérale. »

3Faut-il vraiment classer à droite les partisans de la défense des territoires ruraux, et à gauche les défenseurs des grandes villes ? Faut-il nécessairement classer à droite ceux qui défendent une identité nationale et à gauche ceux qui veulent s’ouvrir au monde ? La laïcité, qui est au cœur de l’identité française, n’est-elle pas une conquête de la gauche ? Et l’ouverture au monde n’est-elle pas une idée des tenants de l’économie de marché, qu’on classerait plutôt à droite ? Enfin, un gouvernement autoritaire est-il nécessairement plus de droite que de gauche ? »

« il me semble qu’il faut établir une nouvelle distinction, entre ceux qui pensent qu’il ne faut s’occuper que de soi, et ceux pour qui la meilleure façon de s’en occuper est de prendre soin des autres. Entre égoïsme et altruisme. L’un et l’autre parfaitement respectables. L’un et l’autre privilégiant des valeurs différentes. L’un et l’autre pouvant déraper dans d’insupportables caricatures. »

« L’altruisme l’emportera s’il peut convaincre qu’il est aussi la forme la plus intelligente, la plus efficace de l’égoïsme ; et que, par exemple, c’est en aidant les territoires ruraux qu’on défendra le mieux les urbains ; que c’est en aidant au développement de l’Afrique qu’on protégera au mieux les intérêts des Européens et que c’est en défendant les générations futures qu’on préparera le mieux notre propre à venir. »

Un très intéressant édito de:


A lire dans son intégralité

http://www.attali.com/societe/gauche-droite-des-concepts-demodes/

 

Quels nouveaux liens à créer pour une humanité en paix libre et prospère.

Prenez le temps de le lire,(pas plus de 5 mn)
la pertinence de son analyse explique intelligemment les attentes et les fossés
entre les gilets jaunes, le peuple et les élites.

https://www.sauvonsleurope.eu/jean-kaspar-imaginer-les-regulations-du-21eme-siecle-pour-un-nouveau-progres-de-lhumanite/

Les français se refuseraient à évoluer ???

C’est vraiment du grand n’importe quoi …
mais vu par un bourgeois né dans un milieu bourgeois conservateur,
éduqué par des religieux jésuites  (avez vous vu une religion changer)
quoi de plus réfractaire au changement  …

Oh Que oui ! le monde dans lequel je suis né  me parait maintenant à des siècles,
c’est peu dire que parler de changement ces 60 dernières années …

http://www.liberation.fr/politiques/2018/08/30/insupportables-gaulois_1675554

Démocratie …

Wauquiez par la racine
Et aussi:
Le modèle de l’avenir nous renvoie à un passé très ancien. les deux tiers des électeurs, de la dernière élection présidentielle, sont représentés, au nom d’une démocratie nouvelle, par des partis qui n’ont rien de démocratique mais sont dédiés à un seul homme ou à une seule femme.

Nos chemins ne sont pas à vendre SUITE!

« Nos chemins ne sont pas à vendre » s’interroge sur les raisons du maire du Cheylard à s’entêter contre la volonté des citoyens à vouloir conserver et utiliser les chemins.

Pour nous, comme nous l’avons déjà exprimé, si ce n’est des relations personnelles privilégiées du maire et de MACHAVAL, c’est la volonté du CHEF d’avoir toujours raison et d’exiger l’obéissance de tous.
Comme le fait d’avoir fait déplacer l’escalier du parking devant l’école publique pour avoir raison en le mettant en face du nouveau passage clouté.

Probablement dans les 30 ou 40 000 € l’ego!

Nous reprenons ci-dessous l’article de  » Nos chemins ne sont pas à vendre »:

C Q F D

Quelques précisions s’imposent suite à la parution de l’article dans l’Hebdo de l’Ardèche du 08 06 2017.

D’une part :

Le 20 mars nous avons fait une demande au maire pour un chantier citoyen de débroussaillage initialement prévu le 29 avril; le 20 mai, soit deux mois plus tard, nous étions toujours sans réponse, ni positive ni négative, de la mairie ; nous avons donc effectué ce chantier qui n’a pris que 2 heures pour rendre ce chemin parfaitement praticable.

Pourquoi avoir attendu si longtemps pour répondre alors qu’il n’a fallu que 2 heures à la mairie pour dépêcher la police ?

D’autre part :

Selon la mairie, sa réponse à notre courrier du 20 mars aurait été écrite le 19 mai, en fait elle n’a été envoyée que le 22 mai soit justement 2 jours après le débroussaillage et l’intervention des forces de l’ordre et réceptionnée par nous le 23 mai. (voir accusé réception).

Que faut-il en penser ?

Également :

Nous rappelons que le premier magistrat municipal a droit de police et aussi devoir de conservation sur les chemins ruraux de sa commune.

À quoi sert la décision municipale de ne pas aliéner les chemins si c’est pour en priver les usagers ?

À quel dessein, faire constater par un huissier (le 19 avril soit 10 jours avant notre chantier annoncé) que le chemin est embroussaillé ?

Enfin :
L’association Nos chemins ne sont pas à vendre revendique sa légitimité, notre association s’est toujours attachée à agir dans le cadre légal, les bénévoles ont agi en citoyens responsables en observant strictement les règles du droit.

L’association (et ses adhérents) est porte-parole des 735 signataires de la pétition,
des 21 personnes qui ont déposé des observations sur le registre
et des 13 lettres reçues en main propre par le Commissaire Enquêteur lors de l’enquête publique contre l’aliénation de 5 chemins ruraux.
Elle représente également une population silencieuse qui n’a pu s’exprimer.
Du jamais vu au Cheylard.

Nous attendons toujours l’entretien que nous avons plusieurs fois sollicité.

Nous sommes en droit de nous demander
à quelles motivations obéit le maire du Cheylard.


Le Chef a toujours raison et s’il a tort c’est qu’il a raison d’avoir tort!

S’il fallait démontrer la nécessité d’un renouvellement politique, au moins nous avons Jacques Chabal maire du Cheylard, président de Val’Eyrieux, parrain de François Fillon pour la présidentielle, qui s’y emploie brillamment !
Exerçons notre citoyenneté VOTONS !

Nos chemins ne sont pas à vendre SUITE …

http://www.noscheminsnesontpasavendre.fr/2017/06/01/ubuesque/

Courrier du maire 2