Suite et fin de l’histoire du passage piéton de l’école publique:

Suite et fin de l’histoire du passage piéton de l’école publique:

Pour mémoire revoir ci-dessous, ou et sur notre page facebook, les articles du 15/06/13, 24/06/13, 26/06/13, 29/06/13, 27/10/13, 03/11/13.

Après le texte humoristique, au second degré, d’un parent d’élève pris au premier degré par certains élus vexés qu’on puisse être critiques, ceux-ci ont donc décidé de construire un nouvel escalier plus proche du nouveau passage piéton, probablement pour tenter de le justifier.

Nous étions en droit de penser des élus qu’ils avaient pris là une décision bien onéreuse juste pour se donner raison. Mais malgré tout, 2 escaliers opposés ce pouvait être esthétique et utile car à la sortie des écoles un seul était un peu juste pour la forte fréquentation de parents et enfants.

Il nous serait pas venu à l’idée de croire que l’on pouvait dépenser encore plus pour avoir encore plus raison et s’assurer que personne ne pourrait traverser tout droit. Et bien si! En toute déraison nous avons payé pour supprimer l’ancien escalier, alors que toute cette portion de route est en zone 30 donc prioritaire aux piétons (il n’était même pas utile de tracer un passage piéton).

Sur les photos: – en vert le trajet avant, en rouge et bleu après dépenses de construction d’un escalier, en rouge après dépenses supplémentaires de déconstruction d’un escalier. Tout çà pour un déplacement de 19 pas, j’ai mesuré! – Les maçons terminant les finitions après déconstruction

A chacun de se faire son opinion sur les compétences…la gestion……

Une réflexion au sujet de « Suite et fin de l’histoire du passage piéton de l’école publique: »

  1. On ne s’étonne même plus car il y tellement d’exemples de gaspillage d’argent public au Cheylard, et d »incompétences au niveau décisionnel que cela frise le comique. Au niveau intercommunal c’est pas mal non plus sauf que les sommes en jeu sont bien plus importantes, par exemple souvenez vous 1250 000 HT pour un espace bien être et un restaurant à Eyrium après un an, ou en sommes nous? Y a t il eu au moins une étude de marché pour s’assurer de la viabilité d’un tel projet? Aric ça vous parle? Les Près de l’Eyrieux, des beaux projets, bien coûteux, mais ou sont les retombées, ou sont les entreprises qui devaient s’installer massivement, encore une fois il aurait été plus prudent de faire les choses en bien moins grand, et oui au Cheylard c’est bien la charrue avant les boeufs,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s