Réunion publique des Délégués Départementaux Maurice WEISS et Laetitia SERRE

Il y a un an avait lieu les élections des Délégués Départementaux,
anciennement nommés Conseillers Généraux.
Après un an de mandat,  les deux élus pour le canton,

Maurice WEISS vice président et Laetitia SERRE conseillère déléguée,
Vous invitent à une réunion publique pour un temps d’échange.

Seront abordés les actions menées et à venir pour le département et plus particulièrement sur le canton du Cheylard.

Venez dialoguer avec eux
Vendredi 20 mai 20 heures
A l’auditorium du Cheylard.

ANALYSE DES RESULTATS ELECTORAUX: CITOYENNETE ET LEGITIMITE DES ELUS….

 

Dans l’Hebdo de l’Ardèche du 2 avril 2015 Jacques Chabal déclare:
– « Je note que sur les communes de Val’Eyrieux, notre binôme est majoritaire. Je conserve le légitimité du peuple sur ce périmètre »
– « Il y a eu un déni de la réalité avec ce canton fait par des politiciens pour ralentir la locomotive que représente le canton du Cheylard. »
D’un côté perdant des élections il confirme sa propre légitimité et de l’autre il la dénie à ses concurrents gagnants au nom d’une réalité.

Quelle réalité? s’il y a locomotive, il lui faut bien des wagons, non?
Pouvait-on garder juste pour lui un canton de 6114 habitants ou ils auraient été 2 à siéger au conseil départemental alors que les autres conseillers représenteraient 3 fois plus d’habitants?

Pour nous, citoyens, que penser de la légitimité des élus, qu’ils s’appellent Sabine Loulier, Laetitia Serre, Jacques Chabal, Maurice Weiss?

Tout d’abord il est évident que nous vivons notre citoyenneté dans une société de droit, c’est la loi qui définit les « règles du jeu » de nos rapports, de nos organisations, du fonctionnement, de chacun à l’autre et à l’ensemble des autres et nous acceptons volontairement ces lois pour pouvoir vivre ensemble.
Les lois électorales définissent les conditions d’élections des représentants des citoyens, il en découle que les élus sont légitimés par ces lois que les citoyens acceptent.
Ainsi Jacques Chabal élu président de Val’Eyrieux, conformément à la loi, par les délégués des communes au conseil de la communauté de communes est légitime à ce poste.
Laetitia Serre et Maurice Weiss ont été aussi élus conseillers départementaux conformément à la loi électorale et sont donc légitimes à ces postes.

Quant à mesurer la représentativité populaire çà demande une analyse un peu plus fine que de dire « Je note que sur les communes de Val’Eyrieux, notre binôme est majoritaire. Je conserve le légitimité du peuple sur ce périmètre  »

Pour çà nous vous proposons donc un tableau des résultats des élections départementales de ce nouveau canton du Cheylard, commune par commune, par ex communautés de communes, sur Val’Eyrieux et dans sa totalité.
Résultats traités en nombre de voix et en pourcentage mais avec une approche plus citoyenne. Les pourcentages sont donc exprimés sur les votants ( qu’ils se soient exprimés par choix, blanc ou nul), sur les inscrits (ceux qui n’ont pas voté font bien aussi partie du peuple!) et sur la population municipale recensée (diminuée de ceux qui n’ont pas atteint la majorité) car tous ceux là font bien aussi partie du peuple en droit de décider de son avenir.

Et là apparait un autre point de vue assez étonnant et changeant l’appréciation de  la représentativité des élus.

Vous trouverez en rose dans les colonnes les gagnants en % sur le nombre de votants, en vert les gagnants en % sur la population municipale, une colonne vous indique en nombre de voix les plus et les moins du binôme Serre -Weiss par rapport le binôme Chabal- Loulier et vous trouverez encadrés les chiffres les plus significatifs.

A chacun de faire son analyse.

Notre avis de citoyen est que cette représentativité populaire des élus d’environ 1/4 de la population totale soit environ 1/3 de la population majeure, explique clairement notre attachement à ce que les élus, quels qu’ils soient, portent devant la population dès leur genèse et tout le long de leur développement les projets qu’ils souhaitent mettre en œuvre pour permettre à celle-ci d’exprimer ou non une approbation. Ils n’ont pas une représentativité populaire suffisante, 1/3 de la population majeure, pour négliger le possible avis des 2/3 de la population voir des 3/4.

 

Et c’est bien là que s’est forgée notre opposition farouche à une gouvernance de réflexion en tout petit comité, voire solitaire, de chefs décisionnaires et notre soutien à ceux qui se veulent les animateurs d’une réflexion commune et les exécutants des décisions communautaires.

TABLEAU ANALYTIQUE DES RESULTATS

Citoyens – Politique – Laïcité.

« Boutières Citoyennes » tel est le nom de notre association (assobc.com)  qui pourrait dorénavant s’appeler aussi « Val’Eyrieux Citoyennes » depuis que notre communauté locale se nomme ainsi.

Mais au juste que veut dire « citoyen« , mot qui est censé désigner tout français majeur?

Sommes nous réellement tous citoyens?
Citoyen ??
que nous en dit le dictionnaire de l’académie française
http://atilf.atilf.fr/academie9.htm
http://atilf.atilf.fr/dendien/scripts/generic/form.exe?7;s=3091691655;

 CITOYEN, -ENNE n. Personne qui fait preuve d’esprit civique, qui a le respect de la loi, le souci de la bonne marche de la société civile. Un bon, un mauvais citoyen. Un grand citoyen. Agir, se conduire en citoyen, en bon citoyen. 

C’est donc quelqu’un qui a le souci du fonctionnement de la communauté, ou qui pour le moins s’y intéresse.

Au fait, et le mot politique ??
http://atilf.atilf.fr/dendien/scripts/generic/form.exe?7;s=3091691655;

POLITIQUE adj. XIVe siècle. Emprunté, par l’intermédiaire du latin politicus, « relatif au gouvernement », du grec politikos, « qui concerne les citoyens, l’État »,- Qui concerne plus particulièrement les droits et les devoirs du citoyen d’un État.
POLITIQUE n. f. XIIIe siècle. I. Art, manière de diriger, en vue du bien commun, toutes les activités d’une société. 2. Ensemble des principes d’action d’un État ou d’un gouvernement, qui détermine des objectifs, de manière générale ou dans des domaines particuliers, et décide des moyens à mettre en œuvre pour les atteindre.

« Qui concerne les droits et les devoirs des  citoyens… » alors comment chaque citoyen pourrait-il ne pas être concerné par la politique!
A moins de n’être simplement plus qu’un consommateur, celui d’ailleurs auquel s’adresse le plus souvent les médias et élites diverses. 

Un autre mot qui nous intéresse beaucoup, c’est laïcité.

LAÏCITÉ n. f. XIXe siècle. Dérivé de laïc.
Caractère de neutralité religieuse, d’indépendance à l’égard de toutes Églises et confessions.

Dans les premiers articles de ce blog nous écrivions le 27/11/2011 (déjà 3 ans):

Constitutive de la démocratie, la laïcité est le fondement de la République et un facteur de paix déterminant dans le monde.
 C’est un principe de comportement personnel qui incline femmes et hommes à rechercher ensemble par delà les différences de leurs convictions les formes d’organisation sociale sur lesquelles reposent le concept de Nation et le fonctionnement de l’état.
 La laïcité est antinomique avec toutes les formes d’idéologie totalitaire qu’elles soient politique, religieuse, ethnique ou culturelle.

En faisant la part en soi et dans l’organisation sociale, entre les convictions privées et l’attitude publique, entre les différences individuelles et les nécessaires règles de la vie collective, la laïcité construit la république des citoyennes et des citoyens.

Pourquoi  la laïcité facteur de paix  et constructive de la république des citoyens?

D’évidence parce que les idéologies basées sur un acte de foi, par définition, ne se discutent pas. La foi est ou n’est pas, mais ne se négocie pas, on croit ou non!
n’étant ni discutable ni négociable, elle ne peut pas intégrer la communauté civile générale, qui nécessite des organisations des lois acceptables par tous, et doit donc rester en toute liberté dans la sphère privée.
On voit très bien au Moyen Orient  jusqu’où peut mener la totale absence de laïcité!

Pourquoi cet article sur ces mots?
Depuis quelques temps il parait évident que notre communauté a de plus en plus de difficultés à pouvoir faire vivre, à garder, ses habitants et ne parlons pas de développement! De moins en moins d’enfants peuvent ou pourrons rester en Val’Eyrieux. Pendant que le citoyen est devenu consommateur et élit à la tête de sa communauté ceux qui lui fourniront à consommer, une élite a réussi à mondialiser sa politique et ses règles économiques, nous en voyons chez nous les conséquences, plus de 1000 postes de travail perdus en quelques années! C’est la crise! dit-on. Mais pas pour tout le monde, il n’y a qu’a voir la quantité de bateaux de plaisance uniquement dans les ports de la Méditerranée !
Alors nous voudrions dire que les mots CITOYENS, POLITIQUE, LAÏCITE ne sont pas des gros mots à fuir, et qu’il serait temps que chacun de nous, quelles que soient ses convictions politiques, économiques ou religieuses, soit « quelqu’un qui a le souci du fonctionnement de la communauté, ou qui pour le moins s’y intéresse » et donc propose, discute, se confronte, s’accorde, essaie de découvrir, d’ouvrir des voies de prospérité matérielles et intellectuelles dans un esprit humaniste. Il n’y a pas de citoyens qui n’ait pas quelque chose à dire ou à faire d’intéressant pour la communauté.

C’est dans cet esprit que nous avons créé ce blog
« Boutières Citoyennes »
ouvert à tous ceux qui veulent adhérer à ces trois mots
(compris dans leurs définitions ci-dessus)
Citoyens – Politique – Laïcité.

VAL’EYRIEUX ELECTIONS…

Jeudi 17 avril à 18 heures le nouveau conseil communautaire de Val’Eyrieux issu des derniéres élections se réunira en séance publique à la salle de la chapelle rue Saint Joseph au Cheylard.
Nous vous invitons à venir nombreux pour suivre les réflexions et décisions de nos nouveaux élus et montrer ainsi votre intérêt citoyen à notre communauté de Val’Eyrieux. C’est ce conseil qui est maintenant le véritable décisionnaire pour notre avenir économique, culturel et sportif, territorial etc; …
C’est à ce conseil que nous demanderons le plus de transparence possible de façon à ce que chaque citoyen puisse savoir ce qu’il en est dès la naissance d’un projet.
Et ce n’est pas gagné quand on voit qu’on ne trouve pas, à cette heure (lundi 14/04/2014 à 9h26), l’annonce de cette importante réunion publique sur le site de Val’Eyrieux! et encore moins son ordre du jour.Finalement elle a été mise dans la journée!
Nous devrions savoir qui est candidat aux divers postes de: président, vice-présidents, délégués dans les diverses commissions, syndicats, et autres organisations…  mais nous sommes malheureusement toujours des citoyens soigneusement gardés dans l’ignorance.