APPEL DU MEZENC: environ 2000 personnes ont répondu.

Ce dimanche, le Mézenc était bien comme on pouvait s’y attendre un 23 octobre. Malgré ce temps automnal le brouillard a su accueillir un monde fou,2000 personnes environ, pour s’opposer à M. Wauquiez et lui montrer que l’humanisme n’est pas mort et même se porte bien en Auvergne Rhône-Alpes.
En témoigne le reportage de FR3 (début du reportage à 3:06)
Diffusé le dim. 23-10-16 à 19h00 Info | 30’| Encore 5 jours en replay
http://pluzz.francetv.fr/…/jt_1920_rhone_alpes_,148081570.h…

Un président de région « bien propre sur lui » mais si …

Si …  Laurent Wauquiez? ou si … à vous de le dire ……….
Thomas Legrand nous en parle dans son édito du 15/09 sur France Inter:
(début de son édito à 3″27) :

https://www.franceinter.fr/emissions/l-edito-politique
p
our l’écouter

Encore Laurent Wauquiez

Laurent Wauquiez président de la région Auvergne Rhône Alpes,
lui au moins sait nous montrer
qu’il y a bien une grande différence entre la « droite et la gauche ».

Il sabre à tout va dans le financement des actions culturelles populaires, mais pas pour ses amis de son milieu (festival de jazz de Vienne).
Il en rajoute une couche lui et son bureau en coupant les subventions des associations luttant contre la décrochage scolaire.
Il est vrai que pour les enfants des classes favorisées, au cas ou, les parents peuvent toujours financer sans problème un lycée, une fac privés en France ou en Suisse et prendre le temps nécessaire avant de les placer dans le système de l’élite.
Quant aux autres …………

 

 

La citoyenneté ne pourrait-elle pas nous sortir de cette crise de société?

Ce lundi matin l’édito politique de Thomas Legrand exprimait fort bien ce que nous défendons et qui nous oppose souvent à nos élus locaux: une gestion de la communauté locale, régionale ou nationale pour et avec  les citoyens considérant que l’élection ne sacre pas un roi mais choisit l’un d’entre nous parmi des volontaires pour proposer, animer, écouter, mettre en oeuvre les orientations de développement de la communauté.
Vidéo de l’édito:
http://www.franceinter.fr/emission-ledito-politique-vague-de-modernisme-a-droite-le-retour-du-bonapartisme

Extrait de l »édito:
« Qui,aujourd’hui, peut imaginer que les circonstances et le peuple ont rendez-vous avec le maire de Meaux, de Bordeaux, d’Evry ou l’héritière de Montretout ?

Il n’y a plus d’homme providentiel.
Tant mieux !
Que ferait Bonaparte, ou même de Gaulle, dans un monde ouvert et libre comme le nôtre ?
Finalement, ce n’est peut-être pas du retour à l’autorité d’en haut dont la France a besoin mais d’horizontalité, de plus d’implication et de responsabilités des citoyens, des collectivités locales, des associations, des syndicats, des entreprises. L’horizontalité, certes, est plus exigeante. Elle fait plus appel à la raison et au compromis qu’au réflexe et à l’affrontement.
Le mythe du retour dé-responsabilisant du chef reste électoralement plus vendeur.
Mais en Europe, il n’y a que chez nous que le bonapartisme fait encore rêver.
Partout ailleurs c’est l’image, non pas de l’efficacité, mais de la folie autoritaire d’il y a 2 siècles. » 

« Elle fait plus appel à la raison et au compromis qu’au réflexe et à l’affrontement. »
Oui!, si nous faisions tous l’effort de ne garder que la raison et le compromis pour vivre ensemble sans affrontement qu’en serait-il de ceux qui veulent imposer par la force leurs points de vue issus de croyance inacceptables pour d’autres?
C’est çà la laïcité: garder les croyances et ce qui en découle uniquement dans le domaine privé.
Sans la raison et le compromis nous ne sortirons pas de cette guerre qui a détruit des vies à Paris, à Bruxelles et beaucoup d’autres: liste d’attentats du 01 01 15 -23 03 16

Qui est Laurent Wauquiez

Pour la citoyenneté, nous l’avons beaucoup dit, nous voulons plus de liberté, d’égalité, de fraternité, de laïcité et de volonté combative contre l’ignorance. Et nous vous invitions à réfléchir à vos souhaits de plus ou moins de ces valeurs qui sont les fondements de votre liberté de citoyen.

Les électeurs Auvergnats-Rhône-alpins ont-ils choisi plutôt les moins de ces propositions ou étaient-ils plutôt ignorants de qui est Laurent Wauquiez, qui n’a pourtant pas caché ses points de vue pour moins de tout çà et plus de conformité obligatoire à une certaine culture qui est la sienne et qu’il croit nécessaire de nous imposer ?
Pour répondre à cette question nous vous invitons à lire cet article de:

REBELLYON-INFO
Qui est Laurent Wauquiez,
nouveau président de la région Rhône-Alpes-Auvergne ?

Sous l’éclairage « Des Lumières » La Citoyenneté

On entend sans arrêt les mots républicain, républicaine, république, lancés à tout va.
Mais qu’est-ce-que çà peut vouloir dire aujourd’hui?

A quelle république se réfère-t-on ? A la République Démocratique du Congo, à l’Union des Républiques Socialistes et Soviétiques, la République Démocratique de Chine et on pourrait en citer tant d’autres.
Chez nous à laquelle de nos républiques ferions nous référence? la 1ère, la 2ème, 3ème, 4ème, 5ème ou une 6ème à construire, toutes si différentes dans leur rapport à la citoyenneté, la liberté, l’égalité et la fraternité sans oublier le combat contre l’ignorance garant de la citoyenneté.
Dans ces conditions comment peut-on dire de partis politiques qu’ils sont républicains et d’autres qu’ils ne le seraient pas alors que notre république les reconnait, que notre droit « républicain », celui de la 5ème les considèrent tous légaux?
Qu’on arrête de nous bassiner avec des « jurisprudence républicaines, courtoisies républicaines, devoirs républicains etc. …  »

       Qu’on nous parle de plus ou de moins de liberté  d’expression, de mœurs, de déplacement, d’installation de sa maison, de son entreprise etc. …

     Qu’on nous parle de plus ou de moins d’égalité: l’autre de couleur de peau différente, d’origine, de culture, de religion, de langue, etc. … différents, est-il pas du tout, un peu, beaucoup, ou totalement notre égal?

     Qu’on nous parle de plus ou de moins de fraternité, doit-on mettre au pot commun une part de nos richesses pour construire ensemble ce que nous définissons comme des besoins commun? Ou doit-on jouer chacun pour soi?
Pour s’assurer ensemble contre la maladie, le chômage, la vieillesse, pour financer ensemble l’éducation de nos enfants, les structures de nos territoires, notre défense locale ou internationale pour aider ceux qui sont en difficulté, sans ressources, sans logement …,
jusqu’où acceptons nous de participer et à quelle hauteur de nos moyens?

      Qu’on nous parle de plus ou de moins d’engagement contre l’ignorance, quels moyens humains et matériels doit-on mettre pour l’éducation nationale, pour sa proximité populaire?
Et au delà du système éducatif doit-on favoriser les accès à plus de culture, de diffusion et de confrontation des idées pour combattre les idées reçues sans fondement?
Quels sont les possibilités et quels moyens sommes nous prêts à mettre?

Voilà ce que nous pensons être les éléments de réflexions citoyennes qui pourraient montrer à tous           à quel point voter est plus qu’important.
Eléments de réflexion pour désigner des élus voulant diriger notre société vers:

plus ou moins de liberté.

plus ou moins d’égalité.

plus ou moins de fraternité.

plus ou moins d’engagement contre l’ignorance.

Vous en avez la possibilité! Vous en avez le privilège! Vous pouvez décider
de plus ou de moins … VOTEZ
fête de la fraternité Jean Jacques ChampinLa fête de la Fraternité de Jean Jacques Champin
allegorie-de-l-egalite

Notre citoyenneté a subi une attaque sanglante. Défendons la liberté qui la fonde!

Voilà près de 3 semaines qu’ont eu lieu les évènements tragiques de Paris et, malgré le désir d’exprimer nos points de vue citoyens, la difficulté nous a fait tarder.

D’abord comment dire notre humanité, notre humanisme que nous revendiquons dans la citoyenneté, pour les proches des victimes? les mots que nous connaissons nous paraissent vains.

Nous savons tous qu’au delà des personnes tuées sans discernement pour nous terroriser c’est notre liberté de vivre, de penser, même d’aimer qui est visée.

Tous égaux, quels que soient notre sexe, nos croyances ou nos pensées, nos façons de vivre, nos cultures. Ce n’est même pas imaginable pour ces tueurs et leurs commanditaires, ce qui

les autorise à tuer sans gêne.

Croire qu’il n’y a de fraternité qu’avec celui qui adhère avec précision à la même croyance, au lieu de penser l’humanisme, la fraternité humaine,

les autorise à tuer sans gêne.

Croire que « la », « sa », vérité doit être imposée à tous, au lieu de penser laïcité pour vivre harmonieusement ensemble,

les autorise à tuer sans gêne.

N’ayons pas peur de défendre la  liberté, l’égalité, la  fraternité et la laïcité!

C’est peut-être ce qu’a demandé le monde aux citoyens français en mettant les trois couleurs de la France sur leurs lieux de pouvoirs et monuments et en chantant l’hymne de la France.

C’est ce qui fait la force de notre constitution, dès 1789 les droits de l’homme et des citoyens inscrivaient ces principes dans notre culture, complétés en 1905 par la laïcité. C’est ce qui nous fait CITOYENS !

Seule l’ignorance fait que des français qui n’ont pu devenir citoyens puissent devenir ces tueurs à la solde de manipulateurs d’esprits.

Combattre l’ignorance c’est accepter que soient mis les moyens humains et financiers à l’éducation de tous, et s’il faut une école dans chaque barre d’immeuble ayant plus de 50 enfants à scolariser dès 2 ans et bien faisons le.

Défendre la laïcité c’est rappeler à tous que leurs points de vues religieux les concernent et ne concernent pas la loi de tous qui peut-être plus ouverte (par exemple: la loi sur le mariage pour tous n’oblige, en aucun cas, aucune religion à prononcer des mariages homosexuels. Alors pourquoi ces manifs passées?)

Défendre la fraternité c’est partager les richesses avec ceux, qui pour de bonnes ou de moins bonnes raisons, en ont besoin et c’est aussi pour soi-même, car nous profitons tous d’une vie plus heureuse dans un milieu apaisé plutôt qu’à côté de la misère exacerbée, nous profitons tous des investissements mis en communs (routes, réseaux divers, stades etc. etc. etc. …) Sachons donc payer des impôts.

Défendre l’égalité c’est simplement reconnaitre que tous les humains se valent, hommes, femmes, africains, asiatiques,… … quelles que soient leurs croyances ou pensées. Pour s’en convaincre il suffit de voir rire ou pleurer, s’énerver ou se calmer, aimer ou détester, quelqu’un de « différent » pour voir que justement il n’y a pas de différence.

Défendre la liberté c’est d’abord accepter que la liberté hors de la sphère privée ne puisse être totale car elle doit s’arrêter ou commence celle des autres. C’est pour çà qu’il faut des lois.

Défendre la liberté c’est accepter de se mouiller pour discuter ce que doit-être la loi de tous, c’est être citoyen, sinon c’est laisser aux autres le droit de décider pour vous, c’est abandonner délibérément la liberté.

Concrètement ce sont les élus qui décident des lois et textes divers, mais ce sont les citoyens qui choisissent les élus.

Défendre la liberté dans notre société démocratique c’est avant tout voter pour ne pas laisser les autres choisir à notre place ceux qui feront les textes qui définiront les limites de notre liberté

 

Trois semaines après que des tueurs aient menacés la liberté de tous les français
Nous avons la possibilité de les mépriser,
 en faisant ce qu’ils ne peuvent accepter,
que chacun choisisse comme il l’entend ceux qui le représenteront.
Répondez leur comme Cambronne à un général anglais!
en allant voter même blanc si vous le souhaitez mais surtout

ALLEZ VOTER POUR
LA 
LIBERTE
L’EGALITE
LA FRATERNITE
LA LAÏCITE
CONTRE L’IGNORANCE

 PS. : A tous ceux qui ne votent plus ou ne votent jamais, qui pensent « tous pourris » ou « je ne fais pas de politique » etc. Allez voter blanc ou même nul, mais allez voter pour montrer à DAECH et autres que ce ne sont pas eux qui viendront vous dire quoi faire!

liberté guidant le peuple