Le Grand Débat National

 On ne peut tout de même pas s’appeler
Boutières Citoyennes
et se désintéresser du
Grand Débat National.

Nous vous invitons donc, pour ceux qui ne l’aurait pas fait, d’aller voir dans un premier temps les deux sites officiels du Grand Débat National.
Celui-ci, ou vous avez une large place d’expression personnelle tout en étant très bien structuré ce qui facilite son emploi et vous laisse vraiment développer suffisamment vos idées et propositions:
https://granddebat.fr/pages/partagez-vos-propositions
inscrivez vous pour accéder et voir les différents thèmes proposés, çà ne vous engage à rien vous pourrez toujours quitter sans vous exprimer. Mais nous serions prêts à parier que vous aurez envie de développer vos idées et propositions. Alors n’hésitez pas !

Ou celui-là simple et rapide mais du coup moins personnalisé, beaucoup plus sommaire, avec des questions plus fermées, mais pas inintéressant pour autant:
https://granddebat.fr/pages/repondre-aux-questions-rapides-du-grand-debat

Alors allez-y !!
voilà pour une fois un espace d’expression Citoyenne, profitez-en
nous verrons bien, plus tard, ce qu’il en sera fait
par nos gouvernants de tous poils et de tous niveaux,
il nous sera toujours temps de réagir positivement (espérons le) ou négativement.

La citoyenneté s’exprime sur les places la nuit!

Si parfois nous pourrions désespérer du citoyen
qui semblerait remplacé par le consommateur,
Nuit Debout nous fait la démonstration que non,
les citoyens sont encore là à vouloir se projeter dans l’avenir.

Essayons de la faire vivre cette citoyenneté:
penser, partager, discuter, trouver ensemble nos dénominateurs communs,
les orientations à donner à notre société.
Ne laissons pas çà aux seuls dirigeants politiques et autres conseillers économiques.
http://petition.nuitdebout.fr/fr

Laurent Wauquiez (Suite)

Libération:

A droite, Laurent Wauquiez, cumulard décomplexé

                             Des quatre députés de droite élus dimanche, le quadragénaire est en effet le seul à faire le choix du cumul en restant à l’Assemblée. Christian Estrosi, Valérie Pécresse et Xavier Bertrand ont tous trois confirmé qu’ils allaient démissionner de leurs mandats de parlementaire pour se consacrer exclusivement à la présidence de leur région… lire la suite

Qui est Laurent Wauquiez

Pour la citoyenneté, nous l’avons beaucoup dit, nous voulons plus de liberté, d’égalité, de fraternité, de laïcité et de volonté combative contre l’ignorance. Et nous vous invitions à réfléchir à vos souhaits de plus ou moins de ces valeurs qui sont les fondements de votre liberté de citoyen.

Les électeurs Auvergnats-Rhône-alpins ont-ils choisi plutôt les moins de ces propositions ou étaient-ils plutôt ignorants de qui est Laurent Wauquiez, qui n’a pourtant pas caché ses points de vue pour moins de tout çà et plus de conformité obligatoire à une certaine culture qui est la sienne et qu’il croit nécessaire de nous imposer ?
Pour répondre à cette question nous vous invitons à lire cet article de:

REBELLYON-INFO
Qui est Laurent Wauquiez,
nouveau président de la région Rhône-Alpes-Auvergne ?

Sous l’éclairage « Des Lumières » La Citoyenneté

On entend sans arrêt les mots républicain, républicaine, république, lancés à tout va.
Mais qu’est-ce-que çà peut vouloir dire aujourd’hui?

A quelle république se réfère-t-on ? A la République Démocratique du Congo, à l’Union des Républiques Socialistes et Soviétiques, la République Démocratique de Chine et on pourrait en citer tant d’autres.
Chez nous à laquelle de nos républiques ferions nous référence? la 1ère, la 2ème, 3ème, 4ème, 5ème ou une 6ème à construire, toutes si différentes dans leur rapport à la citoyenneté, la liberté, l’égalité et la fraternité sans oublier le combat contre l’ignorance garant de la citoyenneté.
Dans ces conditions comment peut-on dire de partis politiques qu’ils sont républicains et d’autres qu’ils ne le seraient pas alors que notre république les reconnait, que notre droit « républicain », celui de la 5ème les considèrent tous légaux?
Qu’on arrête de nous bassiner avec des « jurisprudence républicaines, courtoisies républicaines, devoirs républicains etc. …  »

       Qu’on nous parle de plus ou de moins de liberté  d’expression, de mœurs, de déplacement, d’installation de sa maison, de son entreprise etc. …

     Qu’on nous parle de plus ou de moins d’égalité: l’autre de couleur de peau différente, d’origine, de culture, de religion, de langue, etc. … différents, est-il pas du tout, un peu, beaucoup, ou totalement notre égal?

     Qu’on nous parle de plus ou de moins de fraternité, doit-on mettre au pot commun une part de nos richesses pour construire ensemble ce que nous définissons comme des besoins commun? Ou doit-on jouer chacun pour soi?
Pour s’assurer ensemble contre la maladie, le chômage, la vieillesse, pour financer ensemble l’éducation de nos enfants, les structures de nos territoires, notre défense locale ou internationale pour aider ceux qui sont en difficulté, sans ressources, sans logement …,
jusqu’où acceptons nous de participer et à quelle hauteur de nos moyens?

      Qu’on nous parle de plus ou de moins d’engagement contre l’ignorance, quels moyens humains et matériels doit-on mettre pour l’éducation nationale, pour sa proximité populaire?
Et au delà du système éducatif doit-on favoriser les accès à plus de culture, de diffusion et de confrontation des idées pour combattre les idées reçues sans fondement?
Quels sont les possibilités et quels moyens sommes nous prêts à mettre?

Voilà ce que nous pensons être les éléments de réflexions citoyennes qui pourraient montrer à tous           à quel point voter est plus qu’important.
Eléments de réflexion pour désigner des élus voulant diriger notre société vers:

plus ou moins de liberté.

plus ou moins d’égalité.

plus ou moins de fraternité.

plus ou moins d’engagement contre l’ignorance.

Vous en avez la possibilité! Vous en avez le privilège! Vous pouvez décider
de plus ou de moins … VOTEZ
fête de la fraternité Jean Jacques ChampinLa fête de la Fraternité de Jean Jacques Champin
allegorie-de-l-egalite

JACQUES CHABAL SERAIT-IL EN TRAIN DE MUER ?

Si nous reprenons ses paroles telles que les rapportent les journalistes du dauphiné libéré du 06/09 et de l’Hebdo de l’Ardèche le 11/09, Jacques Chabal reprend sa liberté de parole pour exprimer sa propre pensée.

– Liberté de parole et de pensée.
Un des moteurs de Boutières citoyennes!

 – Fini la politique politicienne partisane pour une réflexion et un rôle politique afin de se poser les vraies questions et proposer aux Ardéchois des idées fortes pour construire l’avenir.
On se croirait dans un article de Boutières citoyennes!

– Il faut, dit-il, se rapprocher des citoyens qui s’éloignent des décideurs mêmes locaux.
Là aussi, mis à part que ce sont les décideurs qui s’éloignent des citoyens (la différence n’est pas anodine ),  nous avons l’impression de nous entendre!
Par contre,  dans les actes? par exemple: dans quelles commissions de Val’Eyrieux sont représentés les 634 citoyens qui ont voté pour l’opposition à Jacques Chabal ? Mais c’est surement un malentendu qui sera très vite réglé…et nous verrons bientôt  ceux-ci travailler avec les autres dans différentes commissions!

– Changer la structure administrative: suppression des conseils généraux et des sous-préfectures en faveur de structures souples proches du citoyen comme les communes et communautés de communes.
Oui plus proches des citoyens sont les communautés de communes, mais seulement si elles leurs font part des projets dès leur genèse!

– La crise démocratique est très profonde, on peut y remédier même si çà fera mal à quelques petites baronnies, soit on demande au peuple de subir soit on cherche des solutions ensemble.
Nous ne pourrions pas moins dire, mais le baron du Cheylard et des Boutières est-il vraiment prêt à muer, en humble force de proposition, en oreille attentive aux besoins et rêves du peuple, en animateur d’équipes multiples et variées ouvertes à tous ceux que çà intéresse même s’il doit abandonner le super prétexte de la soit-disant nécessaire urgence justifiant la prise de décision directe.

– Nouveau plan d’industrialisation, désenclavement routier, métropole lyonnaise ruralicide (toutes les métropoles par définition), …
Oui, 3 fois oui, tout ceci mérite que tout le monde réinvestisse le débat politique et économique, que s’organisent les controverses et se dégagent les accords nécessaires pour choisir ensemble la même direction.

 

Alors Jacques Chabal en train de muer? Nous verrons rapidement quelle est la part de parlotte en l’air et celle du réel mouvement politique vers le citoyen, la participation de tous, la sincérité politique et philosophique…,
quelle sera sa position face à son premier vice-président de Val’Eyrieux, qui lui dit dans l’hebdo du 21/08  » la suppression du conseil général…ne peut s’envisager dans des départements ruraux comme l’Ardèche » Jacques Chabal et ses amis vont-ils voter pour lui dimanche?
Voilà un clivage entre eux mais est-ce stérile comme le dit M. Weiss? Bien sûr que non!
C’est bien parce qu’il y a des clivages qu’il y a discussions et avancées de la pensée sinon pas une oreille ne dépasse et le troupeau peut se jeter de la falaise, comme on le voit bien en matière économique ou une seule pensée économique a droit de cité. Ainsi quand Jacques Chabal se targue d’une bonne gestion il ne lui vient même pas à l’idée que la gestion de ces 25 dernières années était peut être nulle si on regarde d’un autre point de vue économique et compte tenu du résultat de désindustrialisation (comme nous l’avons déjà dit plus de 1000 postes perdus). Et qu’on ne nous dise pas qu’on n’y peut rien car les vues économiques sont politiques (par exemple ne peut-on pas interdire la spéculation comme çà c’est fait précédemment? Est-il économiquement et politiquement acceptable qu’un ordinateur spécule pour quelqu’un à une rapidité de moins d’une seconde).

Donc OUI à la citoyenneté et à la politique.
Oui  « Chiche » prenons au mot les déclarations de Jacques Chabal et regardons son action, vis à vis de ce discours, au SMEOV dans le cadre du SCOT, de la candidature FEDER, du CDDRA Valdac qui va devenir centre Ardèche, de son CLD, à Val’Eyrieux  et dans sa commune et bien sûr au conseil général.

Mue ou pas Mue, mue ou déguisement ?????? nous ne tarderons pas à le savoir.

François Ponce
vice-président de Boutières citoyennes

Citoyens – Politique – Laïcité.

« Boutières Citoyennes » tel est le nom de notre association (assobc.com)  qui pourrait dorénavant s’appeler aussi « Val’Eyrieux Citoyennes » depuis que notre communauté locale se nomme ainsi.

Mais au juste que veut dire « citoyen« , mot qui est censé désigner tout français majeur?

Sommes nous réellement tous citoyens?
Citoyen ??
que nous en dit le dictionnaire de l’académie française
http://atilf.atilf.fr/academie9.htm
http://atilf.atilf.fr/dendien/scripts/generic/form.exe?7;s=3091691655;

 CITOYEN, -ENNE n. Personne qui fait preuve d’esprit civique, qui a le respect de la loi, le souci de la bonne marche de la société civile. Un bon, un mauvais citoyen. Un grand citoyen. Agir, se conduire en citoyen, en bon citoyen. 

C’est donc quelqu’un qui a le souci du fonctionnement de la communauté, ou qui pour le moins s’y intéresse.

Au fait, et le mot politique ??
http://atilf.atilf.fr/dendien/scripts/generic/form.exe?7;s=3091691655;

POLITIQUE adj. XIVe siècle. Emprunté, par l’intermédiaire du latin politicus, « relatif au gouvernement », du grec politikos, « qui concerne les citoyens, l’État »,- Qui concerne plus particulièrement les droits et les devoirs du citoyen d’un État.
POLITIQUE n. f. XIIIe siècle. I. Art, manière de diriger, en vue du bien commun, toutes les activités d’une société. 2. Ensemble des principes d’action d’un État ou d’un gouvernement, qui détermine des objectifs, de manière générale ou dans des domaines particuliers, et décide des moyens à mettre en œuvre pour les atteindre.

« Qui concerne les droits et les devoirs des  citoyens… » alors comment chaque citoyen pourrait-il ne pas être concerné par la politique!
A moins de n’être simplement plus qu’un consommateur, celui d’ailleurs auquel s’adresse le plus souvent les médias et élites diverses. 

Un autre mot qui nous intéresse beaucoup, c’est laïcité.

LAÏCITÉ n. f. XIXe siècle. Dérivé de laïc.
Caractère de neutralité religieuse, d’indépendance à l’égard de toutes Églises et confessions.

Dans les premiers articles de ce blog nous écrivions le 27/11/2011 (déjà 3 ans):

Constitutive de la démocratie, la laïcité est le fondement de la République et un facteur de paix déterminant dans le monde.
 C’est un principe de comportement personnel qui incline femmes et hommes à rechercher ensemble par delà les différences de leurs convictions les formes d’organisation sociale sur lesquelles reposent le concept de Nation et le fonctionnement de l’état.
 La laïcité est antinomique avec toutes les formes d’idéologie totalitaire qu’elles soient politique, religieuse, ethnique ou culturelle.

En faisant la part en soi et dans l’organisation sociale, entre les convictions privées et l’attitude publique, entre les différences individuelles et les nécessaires règles de la vie collective, la laïcité construit la république des citoyennes et des citoyens.

Pourquoi  la laïcité facteur de paix  et constructive de la république des citoyens?

D’évidence parce que les idéologies basées sur un acte de foi, par définition, ne se discutent pas. La foi est ou n’est pas, mais ne se négocie pas, on croit ou non!
n’étant ni discutable ni négociable, elle ne peut pas intégrer la communauté civile générale, qui nécessite des organisations des lois acceptables par tous, et doit donc rester en toute liberté dans la sphère privée.
On voit très bien au Moyen Orient  jusqu’où peut mener la totale absence de laïcité!

Pourquoi cet article sur ces mots?
Depuis quelques temps il parait évident que notre communauté a de plus en plus de difficultés à pouvoir faire vivre, à garder, ses habitants et ne parlons pas de développement! De moins en moins d’enfants peuvent ou pourrons rester en Val’Eyrieux. Pendant que le citoyen est devenu consommateur et élit à la tête de sa communauté ceux qui lui fourniront à consommer, une élite a réussi à mondialiser sa politique et ses règles économiques, nous en voyons chez nous les conséquences, plus de 1000 postes de travail perdus en quelques années! C’est la crise! dit-on. Mais pas pour tout le monde, il n’y a qu’a voir la quantité de bateaux de plaisance uniquement dans les ports de la Méditerranée !
Alors nous voudrions dire que les mots CITOYENS, POLITIQUE, LAÏCITE ne sont pas des gros mots à fuir, et qu’il serait temps que chacun de nous, quelles que soient ses convictions politiques, économiques ou religieuses, soit « quelqu’un qui a le souci du fonctionnement de la communauté, ou qui pour le moins s’y intéresse » et donc propose, discute, se confronte, s’accorde, essaie de découvrir, d’ouvrir des voies de prospérité matérielles et intellectuelles dans un esprit humaniste. Il n’y a pas de citoyens qui n’ait pas quelque chose à dire ou à faire d’intéressant pour la communauté.

C’est dans cet esprit que nous avons créé ce blog
« Boutières Citoyennes »
ouvert à tous ceux qui veulent adhérer à ces trois mots
(compris dans leurs définitions ci-dessus)
Citoyens – Politique – Laïcité.